Actualités Le mot de la Croix-Rouge genevoise

La Croix-Rouge genevoise mobilisée pour aider les personnes confinées

Comment garder le lien avec les personnes confinées à la maison ? Nous avons demandé à la Croix-Rouge genevoise de vous faire part de ses actions menées durant la crise du COVID-19. Découvrez les témoignages de deux bénévoles et d’une bénéficiaire du plan d’urgence coronavirus.

Depuis le début de la crise, la Croix-Rouge genevoise a mobilisé et redéployé ses équipes de coordination et ses bénévoles pour assister les personnes vulnérables, confinées chez elles. Plusieurs centaines de bénévoles se sont portés volontaires. Aidés par une équipe de 17 encadrant-e-s professionnel-le-s, ils-elles ont fait des courses alimentaires de première nécessité, acheté des médicaments, rendu différents services comme promener le chien ou évacuer les poubelles, et maintenu un lien social par des appels téléphoniques réguliers.

En temps normal, c’est le service « Visites aux personnes âgées » qui met en relation des seniors souffrant de solitude et en quête de compagnie avec des bénévoles qu’il forme et encadre. Les échanges au sein du binôme favorisent le développement des capacités cognitives et physiques des seniors, ce qui leur permet de vivre à domicile plus sereinement.

Avec la généralisation du confinement, toutes les visites ont été suspendues, coupant encore davantage les personnes isolées du monde extérieur. Les bénévoles déjà en lien avec des seniors, mais aussi de nouveaux volontaires, ont entretenu les liens par des appels téléphoniques fréquents. Certain-e-s bénévoles ont contacté leurs bénéficiaires plusieurs fois par semaine, voire plusieurs fois par jour, pour prendre des nouvelles, s’assurer de leur état de santé physique et moral, ou tout simplement discuter un moment.

Témoignage d’une bénéficiaire du plan d’urgence coronavirus :

« Je ne peux pas sortir de chez moi car je suis particulièrement vulnérable au COVID-19 et en plus de cela je suis en situation de handicap physique. Une grande partie de mon bonheur dans la vie passe par la cuisine. J’aime cuisiner et bien manger. La bénévole fait bien plus que de faire mes courses, elle me permet de continuer de faire quelque chose que j’aime et qui maintient mon moral et ma joie de vivre. Sans compter les petites conversations qui me font du bien. Ma bénévole est exceptionnelle, votre travail est exceptionnel. Un grand merci du fond du cœur. »

Témoignage de Paul, bénévole à la Croix-Rouge genevoise, lors des premières retrouvailles avec sa bénéficiaire au moment du déconfinement :


Bénéficiaire de Paul, bénévole à la Croix-Rouge genevoise

« La personne âgée que je visite régulièrement a vaincu sa pneumonie. Nous avons pu tenir notre rencontre dans une tente de contact : un bon moment de partage, même si elle n’aimait pas cette séparation (cloison transparente). Sinon, ces derniers jours, je l’ai appelée deux à trois fois par jour, juste pour lui faire entendre le merle, ce qui lui permet à chaque fois de sortir de sa solitude et de son isolement. »

Témoignage d’Imen, bénévole à la Croix-Rouge genevoise


Imen, bénévole du Plan d’urgence Croix Rouge genevoise, campagne d’affiches réalisée par la Ville de Genève.

« Étudiante en première année à l’Université de Genève, j’ai profité de la flexibilité de mon emploi du temps en raison des cours donnés en ligne, pour m’engager comme bénévole à la Croix-Rouge genevoise. J’aide des personnes âgées ou à risque qui sont confinées, en allant par exemple faire les courses, en sortant les poubelles, promenant les chiens et très important, je discute régulièrement avec elles par téléphone ! Je suis d’origine tunisienne et suis arrivée à Genève pour faire mes études dans le domaine de l’économie et du management. Je vis à la Cité Universitaire, loin de ma famille. Mes deux parents continuent de beaucoup travailler malgré la crise actuelle, à l’aéroport et comme médecin. Ils m’ont donné envie de me rendre utile moi aussi, en aidant comme je le pouvais. Je suis jeune, en bonne santé et j’ai du temps, alors pourquoi ne pas contribuer à soulager les personnes qui en ont besoin ! »

Plan d’urgence, statistiques au 10 juin 2020 :

  • Bénévoles inscrit-e-s : 1 532
  • Bénévoles mobilisables : 883
  • Bénévoles mobilisé-e-s : 249
  • Bénéficiaires : 317
  • Montant total de courses : 184 422 fr.
  • Montant des aides aux bénéficiaires de la Permanence d’accueil social :
    74 966 fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *