- Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge - https://www.redcrossmuseum.ch -

SANG DESSUS DESSOUS

“A couler dans les guerres, il indigne et révolte ; à irriguer nos veines, il réjouit et fait vivre : ainsi témoigne-t-il de la vie comme de l’horreur. Voici le sang, indispensable fluide, compagnon de l’aventure humaine dans toutes ses dimensions, physique, idéologique et même spirituelle.”
Arlette Farge, historienne, 1988

9 avril 2003 - 10 août 2003

Le sang… A la fois objet de fascination et de découverte, familier et mystérieux.

Le sang définit l’homme et la société dans laquelle il vit. C’est peut-être pour cela que toutes les cultures renvoient en permanence au pouvoir métaphorique du sang. Que les communautés se définissent autour d’un sacrifice leur garantissant la protection divine ou de caractères héréditaires transmis par le sang, dans tous les cas c’est la référence au sang qui fonde le lien social. A l’inverse, c’est en versant le sang que la société punit ou marginalise. L’imaginaire du sang innerve tous les domaines de la vie humaine, des expressions familières jusqu’à la société du spectacle.

L’exposition invite le visiteur à partager quelques questions autour des pratiques quotidiennes, sociales et culturelles, et des usages contemporains du sang. Pourquoi consommer du sang ? Pourquoi le préserver, le verser, le donner ou le vendre ? La médecine et le droit se réfèrent au principe supérieur de la vie pour imaginer de nouveaux moyens de remplacer le sang et de préserver la vie. Pour les Etats qui, à l’image de la Suisse, reconnaissent le principe de droit du sang, c’est à travers lui que se transmet la nationalité.

Les nouvelles formes de conflit sont présentées comme des guerres propres. Et pourtant le sang, notamment des populations civiles, est toujours versé. Des images documentaires nous plongent, elles, au cœur de la vision de brigadistes de la paix risquant leur vie comme “bouclier humain”. Des objets fabriqués par des prisonniers nous rappellent le rôle protecteur des délégués du CICR pour les détenus.

Deux tiers des Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge déploient une activité dans le domaine du sang. Si le don du sang volontaire peut être un moyen d’intégration à la société et reste indispensable à la médecine, il est aussi lié à un marché et à des campagnes de sensibilisation auxquelles participent les organisations humanitaires. Les très riches collections d’affiches du Musée reflètent cette activité avec ses enjeux médicaux, sociaux et éthiques.