- Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge - https://www.redcrossmuseum.ch -

Grand prix de la catastrophe

du 3 octobre 2007 au 27 janvier 2008

En 2006, les catastrophes naturelles ont touché 134 millions de personnes et coûté 35 milliards de dollars… Trois semaines après le Tsunami, plus de 700 millions de dollars étaient débloqués…

Quelques mois plus tard, des victimes du tremblement de terre au Pakistan mourraient faute de moyens pour les aider… Aujourd’hui, un dollar investi dans la prévention économiserait les 4 dollars nécessaires à la reconstruction…Des chiffres qui dérangent.L’exposition met à nu les rouages de la médiatisation, du financement et de l’organisation des secours. En filigrane, des objets et des témoignages lèvent le voile sur différents aspects des actions post-Tsunami. Catastrophe exceptionnelle, elle a cristallisé les enjeux de l’humanitaire. Du meilleur -l’immense élan de générosité- au pire –les dérives compétitives. Et que dire des produits dérivés ?

Sous la loupe également, la continuelle recherche d’efficacité des professionnels. De quelques francs à plusieurs millions, leurs kits, véritables outils de prêt-à-aider, sont une découverte plus qu’intrigante. Mais parler de catastrophes naturelles, c’est aussi rappeler que la réduction des risques, sur fond de réchauffement climatique, est à l’agenda des sommets des grands, à la une de nos quotidiens et pénètre nos foyers par les jeux électroniques. Avec quels résultats ?

Temps fort de l’exposition, le simulateur de séismes est une expérience pédagogique surprenante. Décoiffé et secoué, au sens propre comme au sens figuré, le visiteur voyagera au centre des débats qui agitent notre époque : protection de la planète, relations nord/sud, rôle des politiques, engagement des « people », limites de l’humanitaire.

Expositions