Expositions Expositions temporaires

COTE A COTE OU FACE A FACE

17 septembre 2003 - 25 janvier 2004

Israéliens et Palestiniens: 50 ans de photographies par JEAN MOHR

Des images qui témoignent des dimensions essentielles de la condition humaine. Telle est la qualité du photographe Jean Mohr: il pèse chacun de ses regards singuliers dans le respect de l’homme et de sa dignité. Une exposition grande ouverte sur l’autre et sur le monde, comme un écho aussi à l’action humanitaire.Au fil de 70 photos, Jean Mohr évoque la vie en Israël et dans les territoires palestiniens de 1949 à 2002. L’exposition invite à voir une réalité de tous les jours tissée de rencontres entre l’homme et son environnement tant physique que politique. De cette plongée au cœur d’une terre partagée se dégagent des scènes que le photographe saisit avec un sens inné de la lumière et de la composition.

Devant l’objectif, on croise des visages de femmes, des vieillards graves ou souriants, des jeunes gens dans l’attente et des lieux souvent surprenants. On découvre aussi l’engagement du CICR et de ses partenaires locaux du Croissant-Rouge palestinien et du Magen David Adom israélien. Des instantanés dérobés dans les rues, les marchés, les salles d’opérations ou sur les lieux clés d’une histoire à plusieurs voix.

Jean Mohr fait entendre à sa manière subtile l’écho des turbulences parfois interrompu par un murmure d’espoir. Jusque dans ses visions de nature, le travail du photographe révèle le passage d’un monde à l’autre. Il a l’art sensible d’extraire l’inédit d’un détail ou de sujets que l’immersion dans le quotidien rendent tout sauf anodins.

Renommé pour ses très nombreux reportages à travers le monde, Jean Mohr connaît bien le CICR pour y avoir travaillé comme délégué en 1949-1950 au Proche-Orient, à Jéricho et à Hébron, avant de se lancer dans la photographie. Son travail de photographe ? Une sorte de mémoire du conflit ou plutôt des paysages humains et naturels avant et après les batailles.

Il ne s’agit pas ici de juger, mais bien de comprendre. Une évidence qui peut être vérifiée tout au long de cette exposition et des manifestations qui l’accompagnent. Celles-ci souhaitent éclairer, à la lumière du passé et du présent, l’engagement pour l’avenir des artisans de la paix.

“Son œuvre est profondément attentive aux événements tels qu’ils surviennent; en même temps, elle évoque toujours un ailleurs. Même quand le sujet semble familier au spectateur, l’image communiquera une sorte de dépaysement.”
John Berger, écrivain, 1999

Une exposition du CICR et du Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, Genève.
Commissaires: Jean-François Berger, Roger Mayou, avec la collaboration de Jean Mohr.
Producteur CICR: Paul Oberson

Elle a été présentée à Jérusalem, à Gaza et à Ramallah.