Expositions Expositions temporaires

Ados à corps perdu

22 juin 2016 au 8 janvier 2017

Ados à corps perdu propose une réflexion sur l’anorexie et les troubles alimentaires chez les adolescentes et interroge nos représentations de l’idéal féminin. Rencontre audacieuse d’univers qui ne se côtoient que rarement, l’exposition invite à repenser les rapports entre corps, culture et maladie.

Réalisée au Musée d’Aquitaine de Bordeaux en 2006, l’exposition a été renouvelée par le Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge en collaboration avec les Hôpitaux Universitaires de Genève.

Les problématiques contemporaines de l’hyper contrôle du corps, soumis aux diktats de la minceur véhiculés par la mode, la presse féminine et aujourd’hui les réseaux sociaux, sont abordées à travers une scénographie originale et inattendue.

Statuettes précolombiennes de la fécondité, Vénus pudique de l’Antiquité, peintures de femmes opulentes du XIXe siècle viennent côtoyer des photographies de thigh gap, bikini bridge et autres tendances en vogue chez les adolescentes, partagées sur Instagram, Tumblr et les blogs. Elles nous montrent que les représentations de l’idéal féminin varient à l’infini suivant les époques et les peuples.

Enfin, une approche inédite et émouvante – mêlant psychiatrie et expérience personnelle – vient interpeller les visiteurs à travers les témoignages intimes et les créations artistiques d’anciennes patientes. Elles nous livrent leurs histoires, de la plongée dans la spirale de la maladie au long chemin vers la guérison.

Une collaboration entre le MICR, les HUG et l’UNIGE, réalisée sur la base d’une exposition du musée d’Aquitaine et du CHU de Bordeaux (Centre Abadie).